Partagez|

J'avais bien besoin d'un chevalier servant, moi ( PV Aaron Winchester)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar Invité Invité
MessageSujet: J'avais bien besoin d'un chevalier servant, moi ( PV Aaron Winchester) Ven 2 Déc - 15:00




« Aaron et Charlize »




Underco'






J'avais fini mes cours tard aujourd'hui, et je n'avais pas envie de rentrer tout de suite chez moi, surtout que ma mère était chez moi, en ce moment. Non mais je vous jure, qui va encore avec sa mère à 36ans? Bah moi, mais je n'avais pas le choix. En tant que moi même sorcière, et ma mère, ma prof en matière de magie, il fallait bien qu'elle reste à mes côtés, à tord ou à raison. Je ne le blâmais pas de vouloir me protéger, j'en ferais autant pour ma fille, mais c'était que des fois, elle ne me laisse jamais tranquille. J'ai des cours à préparer, des copies à corriger et bah non, il fallait toujours qu'elle déboule dans ma chambre et me dit que je devais m'entrainer. Parfois je la suivais en ruminant intérieurement, mais parfois trop c'est trop je me mettais en colère et je disais que j'avais des choses plus importantes à faire, que de m'exercer. Elle partait de ma chambre, sachant très bien qu'elle n'aura pas le dernier mot et en pestant contre moi. Pfff j'en avais marre de cette situation.

Je sais que je suis une sorcière, mais je veux mener une vie normale, côtoyer des gens normaux et faire des choses normales, comme toutes les femmes de mon âge et surtout rencontrer le grand Amour, mais apparemment ça, ce n'est pas encore pour moi. Super!!!

Donc, comme je le disais, j'avais fini ma journée de travail tard, il était 20H. Bah quand on est professeur dans une fac, il fait rarement les 35H, on a plein de choses à faire, des paperasses à remplir pour les élèves, des notes en leur intention. Bref, une vie de prof c'est bien rempli. Je rangeais mes affaires dans ma sacoche de pc, dis "au revoir" à mes collègues et à Noémie, et partis sur le parking prendre ma voiture. Je mets mes affaires dans le coffre, m'installe sur mon siège, mis le contact et démarre ma voiture. J'emprunte les grandes routes qui me mènent au centre ville. Sur la route, j'aperçus une enseigne assez sympa " Le Baltic Room", je gare ma voiture et en sortis.

Arrivé devant, je vois qu'il y avait pas mal de monde et qu'un videur était posté à l'entrée. J'espère qu'il me laissera entrer. J'avançais vers l'entrée, quand à 5 mètres de là, un homme à coup sur, soul, vient vers moi. Il avait les cheveux noirs et sales et marchait en titubant. Dès qu'il me vit, il me sourit bêtement:

- Salut ma jolie, tu vas entrer à l'intérieur?
- Bien sur, sinon je ne serais pas là, dis-je un peu sarcastique
- Viens là, je vais te faire entrer..
- Non c'est bon, je vais entrer seule

Je me détachais de lui, mais il me prit par le bras et me ramena à lui. La vache, il fait mal:

- Où cours-tu comme ça?
- Mais laissez-moi!!!

La pouasse, il y avait trop de monde et je ne pouvais pas utiliser un peu de ma magie, pour me libérer de cet homme, assez pour pouvoir m'enfuir et ne pas lui faire de mal. C'est dans ces moments là que je rêve qu'un chevalier servant vient à mon secours.[b]
Revenir en haut Aller en bas
avatar Invité Invité
MessageSujet: Re: J'avais bien besoin d'un chevalier servant, moi ( PV Aaron Winchester) Dim 4 Déc - 11:48

&
Charlize & Aaron
«Les femmes qui savent se défendre sont surtout celles qui ont été beaucoup attaquées.»
[Tristan Bernard]


Ce n’était pas vraiment dans les habitudes d’Aaron Winchester de travailler pour payer sa chambre de motel et ses repas. En effet, il utilisait tout comme son père et son oncle avant lui fausses cartes de crédit et autres, puisque chasseur n’était pas vraiment un métier reconnu et rémunéré. Cependant, toute sa collection de fausses cartes n’était d’aucune utilité dans le passé et il s’était vu dans l’obligation, au moins pour les débuts, de trouver un job, le temps de pouvoir se fournir en nécessaire à cette époque aussi. Il avait fini par trouver un emploi qui lui correspondait plutôt bien, en tant que cerbère à l’entrée de la boîte le Baltic Room. Ce qui l’arrangeait d’autant plus que sa petite sœur Noah y avait été embauchée comme serveuse, il pouvait ainsi continuer de garder un œil sur elle. C’était son côté sur-protecteur.

Finalement, maintenant qu’il avait pris ses habitudes et ses aises dans ce job qu’il avait même fini par apprécier, il avait décidé de poursuivre et puis le patron, bien qu’il s’entende pas trop mal avec, avait un quelque chose qui chiffonnait le chasseur et rien que pour tenter de découvrir ce petit truc qui le gênait, il avait décidé de garder son travail, même s’il n’en avait plus réellement besoin. Et puis bon, faut avouer que gagner soi-même son argent qui permet de vivre un brin correctement, c’était quand même plaisant et un tantinet flatteur pour l’égo.

Ce soir Aaron était à son poste, pile à l’heure juste un peu avant l’ouverture. Une foule se pressée déjà devant l’entrée du Baltic Room, qui était un endroit très à la mode et réputé dans San Francisco. Ce job grisait clairement le chasseur, droit sur ses jambes, les bras croisés sur son torse et fier d’être là, devant la porte d’entrée à décider de qui entre ou non au sein de l’établissement. Une petite revanche pour toute les fois où dans son présent à lui on lui refusait l’accès à tel ou tel endroit, surtout au cours de ses missions et qui l’empêchait donc de faire son travail.

- Où cours-tu comme ça?
- Mais laissez-moi!!!

Aaron n’avait pas suivi le début de la scène, mais avait bien vite compris que ces deux là n’étaient pas ensemble. Il s’avança dans la queue laissant la porte d’entrée sous la surveillance de son collègue et vin s’interposer entre la jeune femme qui semblait être importunée et l’homme qui l’a dérangée.

- La dame t’a dis de la laisser je crois.
- Ça va, vous n’avez rien ?

Il avait jeté un rapide coup d’œil sur la femme, puis reporté son attention et un regard accusateur sur l’homme. D’un bras posé sur le torse, il faisait face à l’énergumène qui semblait déjà bien imbibé d’alcool et plaça la blonde en détresse dans son dos. Vu l’état de l’homme, son taux d’alcoolémie devait être déjà bien élevé et bien évidemment il ne se laissa pas faire, ni raccompagner plus loin sur le trottoir si facilement.
Revenir en haut Aller en bas
avatar Invité Invité
MessageSujet: Re: J'avais bien besoin d'un chevalier servant, moi ( PV Aaron Winchester) Mer 7 Déc - 14:20

Oh miracle, il existe encore des chevaliers servants dans ce monde de merde. Merci mon Dieu, heureusement qu'il est là ce jeune homme, très séduisant d'ailleurs, quoique un peu trop jeune pour moi. Mais au moins, il est venu à mon secours, ce qui n'est pas le cas des autres crétins qui sont là à nous regarder comme des idiots. Je prends alors la peine de la détailler plus en profondeur (ni voyer pas d'allusions bizarres).

Il est presque aussi grand que moi, les cheveux noirs ou bruns, mais bon avec la faible luminosité, je ne vois pas très bien, les yeux très clairs avec un peu de pilosité sur son visage, ce qui, au passage, accentue son regard et sa prestance. Pour le reste, je ne vois rien. Passons au côté vestimentaire, bah c'est clair, il est habillé tout en noir. Veste noir, pantalon noir, ah si son tee-shirt a l'air blanc, lui. Bref en conclusion, cet homme a la carrure d'un homme imposant et mystérieux. Génial, j'adore ça. Bref, Charlize, on reprend le cour de ses pensées et on est reparti dans le monde réel.

Il me demande si ça va et remets devant moi, afin de faire face à mon agresseur D'ailleurs, ce dernier ne fait pas long feu et s'en va, me laissant en paix Ouff, merci grand Dieu Mon sauveur se retourne vers moi et me regarde attendant que je dise quelque chose:

- Oui merci, ça va. Merci de l'avoir fait fuir, sinon je crois que......

Sinon, je crois que j'aurais utilisée mes pouvoirs. Mais bordel Charlize, tu ne peux pas te taire un peu de temps en temps. Je me donne une claque mentale, sinon il va me prendre pour une folle.

- Je voulais rendre dans votre bar, et cet homme m'a agressé sans raison. Heureusement que vous étiez là. Je m'appelle Charlize....

Non mais dis-lui qui tu es, pendant qu'on y es!!! Dis lui que tu es une sorcière, ainsi c'est sur, il va te prendre pour une folle. Mais ferme-la, fichu conscience de merde!!! Je le vois me regarder un peu étrangement, se demandant sans doute qu'est ce que je fais encore là, au lieu d'entrer? Bah ne t'en fais pas, je vais rentrer dès que tu m'auras dit au moins ton prénom.
Revenir en haut Aller en bas
avatar Invité Invité
MessageSujet: Re: J'avais bien besoin d'un chevalier servant, moi ( PV Aaron Winchester) Ven 6 Jan - 1:45

&
Charlize & Aaron
«Les femmes qui savent se défendre sont surtout celles qui ont été beaucoup attaquées.»
[Tristan Bernard]


Finalement il réussit à faire déguerpir l’énergumène plus facilement qu’il ne le pensait. L’homme avait tenté de résister, mais pas bien longtemps et avait fini par capituler, bien trop bourré pour arriver à résister à Aaron, sobre et maître de toute sa force. Après tout, c’était son boulot et en plus avec son activité de chasseur, il était entraîné régulièrement. Plusieurs heures de sport par jour, c’était une drogue, c’était vital pour le jeune homme. Il ne pouvait concevoir une journée sans un minimum de sport. Ne serait-ce qu’une petite heure de footing par jour s’il n’avait pas plus de temps de libre, mais il lui fallait sa dose de sport quotidienne.

- Ne me remerciez pas, c’est mon travail après tout.

Reportant son attention sur la femme à qui il venait de prêter main forte, Aaron lui souriait. Il la regardait de haut en bas, détaillant avec soin son allure. Un peu plus âgée que lui semblait-il, pas plus d’une dizaine d’années cependant, la silhouette élancée et svelte, avec ses talons elle était légèrement plus grande lui, qui était déjà bien grand pourtant. Elle était habillée très élégamment, peut-être bien plus que la majorité des gens qui se trouvaient là. S’il n’y avait pas eu Soya qui occupait déjà la place dans son cœur, il aurait presque pu être attiré par cette séduisante femme, malgré leur différence d’âge.

- Enchanté Charlize, je m’appelle Aaron.

Ce n’était pas vraiment dans ses habitudes de donner son nom aux clients du Baltic Room, mais puisqu’elle se présentait, il ne pouvait décemment pas ne pas lui rendre la pareille. Il était peut-être un chasseur et parfois un peu bourru, mais il avait apprit la politesse et puis en tant que vigile d’un endroit comme celui où il travaillé, il se devait d’être parfait en toute circonstance, aussi au niveau vestimentaire que dans son comportement.

- Comme je vous l’ai dit, je n’ai fait que mon travail madame. Venez entrer je vous en prie.

Tel un gentleman, il plaça une main dans le dos de Charlize, sans la toucher, en marque de protection et l’accompagna jusqu’à la porte d’entrée, lui évitant ainsi de continuer à faire la queue pour entrer. L’un des avantages d’être vigile à l’entrée, c’est de pouvoir faire rentrer qui l’on veut avant les autres si ça nous chante et Aaron avait décidé de ne pas laisser la jeune femme attendre plus longtemps dans le froid. Il entra avec elle, laissant son collègue un instant seul devant l’entrée. Au niveau des vestiaires, il s’arrêta et regarda la blonde un instant.

- Attendez-moi là, je reviens.

Il parti dans la boîte à la recherche d’un collègue qui accepterait de faire un échange de poste. Le chasseur préférait rester à l’intérieur et surveiller du coin de l’œil Charlize qui semblait être peu sûre d’elle et assez timide, tout à fait le genre de cible des petits malins voulant jouer les caïds. Il revient près d’elle moins de cinq minutes plus tard.

- Voilà c’est bon ! Vous êtes déjà venu ici ? Si c’est la première fois, permettez-moi de vous faire ‘visiter’.

Aaron souriait toujours, de bonne humeur, il affichait constamment ce sourire qui en faisait craquer plus d’une à l’époque où il draguait à tout va, avant qu’il ne rencontre sa Soya et qu’il en tombe raide dingue amoureux. Il ouvrait et tenait la porte à la jeune femme lui permettant ainsi d’entrer enfin vraiment dans l’antre du Baltic Room.

- Passez une bonne soirée !

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar Invité Invité
MessageSujet: Re: J'avais bien besoin d'un chevalier servant, moi ( PV Aaron Winchester) Jeu 19 Jan - 14:49

Oh mais qu’il est adorable ce jeune homme. Il existe peu d’homme comme lui de nos jours, c’est si rare, alors forcément dès que j’en vois un, je suis aux anges. N’allait pas croire que je suis amoureuse de cet homme, non, non, loin de là. Mon cœur est déjà pris à Jake, mais les hommes sont parfois si rustres, si méchants, que je me demande parfois si les princes charmants existent encore, donc je suis touchée par la délicatesse de mon sauveur. Bon apparemment, c’est son travail de protéger ceux qui se font emmerder par des humains peu douteux, donc il était normal qu’il vienne à mon secours, mais bon c’est gentil quand même.

Je me présente comme étant Charlize, il me sourit alors et j’ai comme l’impression qu’il me détaille de haut en bas, j’ai presque envie de rougir, tellement c’est embarrassant, mais je ne fais rien, le laissant me relooker sans protester. Il doit que je ne suis pas très séduisante. Non, mais c’est vrai, je suis une fille banale, blondes, les yeux bleus/verts, certes je suis assez grande, mais beaucoup de femme de mon âge le sont. Ensuite, je réfléchis à comment je suis habillée. Jeans pattes d’éléphant ; tee-shirt un peu moulant certes, mais très banale et pour une fois, j’ai mis des talons hauts. D’habitude, je porte des converses, mais j’ai envie de changer, mais j’en porterais pas tout le temps, car ça fait mal au pied. En conclusion, je suis habillée très sobrement, donc aucun intérêt à me relooker.

Je reporte mon attention sur le jeune homme, dont les yeux reviennent aux miens, il me sourit de nouveau et je présente comme étant Aaron. Hum très jolie prénom, très courant aux Etats Unis, mais qui a son petit effet. Il souligne une nouvelle fois sur le fait qu’il avait fait son travail en me défendant, mais c’était quand même gentil de sa part. Il me prie alors d’entrer dans le café et en homme galant qu’il est, il met sa main dans mon dos pour m’inviter à entrer. Je me laisse faire, disant qu’il n’y a aucun mal à se laisser faire pour un homme aussi bon qu’Aaron :

- Merci, vous êtes bien aimable, dis-je en souriant.

Le plus de son geste, c’est que je n’avais pas besoin de faire la queue pendant des heures pour entrer. Je passe devant les jeunes filles qui me regardent méchamment, se disant comment j’avais fait pour entrer de cette façon. Je rigole intérieurement, contente de l’effet que ça produit dans la foule.

On entre dans le Baltic Room et je peux entendre avec le bruit, qu’il y a énormément de monde à l’intérieur. Ça me fait un peu peur, moi qui suis un peu timide et réservée, mais bon je ne suis là que pour boire un petit verre, avant de rentrer et pour ne pas rester le plus longtemps possible avec ma mère envahissante. Aaron me laisse à l’entrée, un instant, parti faire je ne sais quoi. Il revient peu de temps après, me demandant si c’est la première fois que je venais ici. Je lui répondis sans réfléchir :

- Oui en effet, c’est la première fois que je viens. C’est une collègue qui m’a parlée de cet endroit, comme je n’avais rien à faire et que je ne voulais pas rentrer chez moi, tout de suite. J’ai décidée de venir ici. J’espère que l’endroit va me plaire. Et vous, vous travaillez depuis longtemps ici ?

Je sais, ça fait curieux, mais après tout il l’avait bien été envers moi, pourquoi je ne le serais pas envers lui ? Il continue de me sourire gentiment, et si je n’avais pas été amoureuse de mon Jake, j’aurais pu tomber amoureuse de lui. Mais Jake faisait parti de ma vie et de mon cœur, je ne peux plus laisser d’hommes y entrer. Aaron m’ouvrit la porte du café et le bruit de la musique assourdit mes oreilles, de telle sorte que je me bouche les oreilles pour les protéger. Aaron me souhaite une bonne soirée et j’ai comme l’impression qu’il allait partir, mais bizarrement je ne voulais pas qu’il parte, je voulais discuter avec lui, en savoir plus sur lui :

- Attendez, vous ne pouvez pas rester avec moi, quelques instants. ? Pour discuter un peu, je n’allais pas laisser votre demoiselle en détresse toute seule avec ces rustres qui peuplent le bar, dis-je en souriant.

Pour le faire céder, je lui dis en tout sympathie :

- Allez, je vous offre un verre, pour vous remercier.

Normalement, aucun humain ne résiste à ça, en espérant que ça sera le cas pour Aaron.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: J'avais bien besoin d'un chevalier servant, moi ( PV Aaron Winchester)

Revenir en haut Aller en bas

J'avais bien besoin d'un chevalier servant, moi ( PV Aaron Winchester)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sunday, bloody sunday ::  :: 
Topics terminés
 :: 
Topics abandonnés
-